Comment trader quand le marché s’arrête ?

L’été, et plus particulièrement dans la deuxième quinzaine d’aout, le marché va fréquemment se figer : il n’y a plus de tendances, et les cours des devises peuvent se mettre à osciller entre deux valeurs très proches pendant plusieurs jours, voire même deux ou trois semaines. Il faut s’y faire, la très grande majorité des traders, et en tout cas la majorité des traders institutionnels ne sont pas devant leur ordinateur, et le comportement des devises s’en ressent.

UJ3UJ jour ne bouge plus depuis quatre semaines. Plus aucune volatilité.

Un marché qui se fige est un des environnements les plus difficiles qui soient, car sans mouvements, il n’y a pas de profits possibles, surtout pour les traders qui opèrent sur des chartes journalières, hebdomadaires ou mensuelles, ceux que l’on appelle les « swing traders ».

Nous avons tous un jour ou l'autre été confrontés à ce genre de marché, ou rien ne semble se passer, et où nous ne trouvons aucun signal de qualité pendant des jours voir des semaines. L’absence de beaux signaux, et donc le nombre élevé de fausses pistes, vont mettre nos nerfs à rude épreuve, et la maîtrise de nos émotions sera le point le plus important qui nous permettra ou pas d’éviter une catastrophe sur ce marché.

Il y a quelques techniques simples à adopter pour survivre dans ce type de situations.

1-Arrêtez de trader et allez faire autre chose.

6855375-miraculous-recovery-from-illnessVous ne pouvez pas contrôler le marché. Quand les signaux ne sont pas là, ils ne sont pas là et rien ne sert de rester devant les chartes pendant des heures ; le risque est de finir par prendre une position pour tromper l’ennui, -je vous rassure, on l’a tous fait un jour ou un autre- et c’est une très mauvaise chose.

Si vous avez autre chose à faire, une passion à assouvir, c’est le bon moment. Éteignez votre ordinateur et allez faire autre chose. Vous pouvez par exemple comme votre serviteur avoir des articles à mettre sur un blog ; c'est le moment rêvé. Vous pouvez aussi avoir envie de faire du sport, d’allez-vous promener, de rencontrer des amis, enfin bref de faire tout ce que vous aimez mais devez remettre à plus tard, bloqué devant votre écran que vous êtes.

Le marché sera encore là en septembre, vous pourrez y revenir dans des conditions plus avantageuses et plus faciles.

2-Travailllez la gestion de vos positions pour l’adapter aux nouvelles conditions.

stock-photo-9615573-stock-marketJe vous conseille fortement de passer par un compte démo si vous décidez de modifier votre manière de trader.
Dans un marché qui bouge peu, vous pouvez essayer de prendre des signaux sur des unités de temps plus courtes, ou tester une autre méthode de trading qui serait plus performante dans ce genre d’environnement. Si c’est le cas, ne le faites surtout pas sur votre compte réel, mais ouvrez un compte de démonstration ; en réel, la meilleure méthode est de ne pas trader.

Mais si vous avez toujours voulu essayer le scalping, c’est peut-être le moment de vous y mettre en demo.

3-Soyez impitoyable sur la qualité des signaux !

failure-1078182-mParce que le marché est difficile, vous devez être encore plus exigeant sur la qualité des signaux que vous prenez. Attention, cette attitude requiert des nerfs d’acier, car comme nous l’avons vu la tendance naturelle dans un marché de ce type est de prendre des signaux de moins bonne qualité pour tromper votre ennui devant ces chartes qui ne bougent pas.

Mais vous pouvez en faire un avantage en vous fixant un but, ou en développant une méthode plus rigoureuse de sélection de signaux. Vous aurez énormément d’occasions de mettre ces bonnes résolutions en pratique !
Cette approche peut signifier néanmoins que vous allez rester plus d’une semaine devant les chartes sans prendre de position. En êtes-vous capable ? C’est le moment de le découvrir !

4-Ne croyez jamais un indicateur dans ce genre de marché.

fearVous savez que je ne suis pas un grand fan des indicateurs, et que je pense qu’ils ne remplaceront jamais une bonne analyse d’un graphe fait «à la main ». Et bien c’est encore plus vrai quand le marché passe en mode immobile. Dans ce genre de situation, vos indicateurs vont vous donner des tonnes de mauvais signaux, en vous recommandant d’acheter ou de vendre des configurations qui ont très peu de chances de se concrétiser. Vous pouvez par contre utiliser certains indicateurs pour savoir quand il ne faut pas trader, voir ci-dessous.

5-Le marché peut s'arrêter n’importe quand.

phphkUoOEIl n’y a pas qu’en aout ou en décembre que le marché se fige. Cela peut arriver n’importe quand. Souvent cela sera parce que les opérateurs sont dans l’attente d’une décision, ou du dénouement d’une crise ; le récent comportement de l’euro pendant la négociation du troisième plan d’aide à la Grèce en est un bon exemple. Dans ces moments-là, il vaut mieux se tenir avec les autres à l’écart du marché jusqu’à ce que des conditions normales de trading réapparaissent.

Comment savoir si le marché est en train de s’arrêter ? Il n’y a malheureusement pas d'indicateurs ni de signes qui peuvent vous indiquer avec certitude que cela arrive. Mais le comportement de certains indicateurs, par exemple des moyennes mobiles qui deviennent plates et qui s’entrecroisent sont autant de signes qui doivent vous alerter.

Conclusion

Il arrive parfois que les marchés s'arrêtent et que la volatilité diminue fortement pendant quelques jours ou quelques semaines. Il est préférable pendant ces moments d’alléger ses prises de positions, voire de ne pas en ouvrir, en attendant le retour de conditions plus favorables.

Beaucoup de traders vont perdre leurs nerfs durant de telles périodes, et prendre des positions de manière inconsidérée, voir vont adapter leur méthode pour « la faire coller aux réalités du marché ». C’est un comportement qu’il faut absolument éviter, sauf en démo, car ce n’est pas le système qui est en cause : il ne peut prendre que ce que le marché est prêt à donner. Et parfois ce dernier n’est tout simplement pas prêt.

J’espère vous avoir convaincu que la patience est la meilleure arme du trader. C’est encore plus vrai quand les marchés nous sont défavorables.

Stephane Lesieur

image_pdfimage_print
Ce contenu a été publié dans Articles de blog, methodes de trading, risque et gestion du risque, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *