L’auto réalisation sur les marchés financiers.

Il y a quelques jours sur le forum du site forex factory, je faisais remarquer au sujet d'EURUSD, alors en pleine débâcle, que le niveau 1,065 était un support mensuel en me basant sur le comportement de cette paire il y a 15 et 20 ans. L’un des intervenants me répondit qu’il ne fallait pas essayer d’imaginer des supports là où il n’y en avait pas.

J’ai donc décidé d’écrire cet article pour expliquer ce qu’est l’auto réalisation et pourquoi un support d’il y a 15 ou 20 ans peut encore jouer un rôle aujourd’hui.

Qu'est-ce que l’auto réalisation?

Prenons deux évènements qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, à savoir le cours de l’eurodollar et les résultats du club de foot de Salmantino (3e division du championnat d’Espagne). Supposons maintenant que j’affirme la chose suivante : les cours de l’eurodollar sont liés aux résultats de ce club. Quand le Salmantino gagne, l’eurodollar monte, mais si l’équipe perd, l’eurodollar  baisse.

Nous somme je l’espère, d’accord sur le fait que cette théorie ne repose sur rien. Il n'y a aucune raison pour que le cours de l'eurodollar dépende des résultats d’une équipe de la 3ème division du championnat espagnol de football.

Mais supposons maintenant que pour une raison ou une autre, j’arrive à convaincre l’ensemble des traders de la planète que cette théorie est exacte. Que va-t-il se passer ?

Le matin en arrivant au travail, les opérateurs de marché vont donc regarder les résultats du Salmantino. Dimanche dernier (15 mars 2015), celui-ci a perdu 1-3 contre Arandina.Comme Salamantino a perdu, ma théorie dit que l’eurodollar va baisser, et les opérateurs sont persuadés qu’elle est vraie. Ils vont donc vendre l'eurodollar, puisque celui-ci va baisser.Et comme ils vont le vendre, l’eurodollar va effectivement baisser, ce qui valide bien ma théorie : Salmantimo a perdu, et l’eurodollar a baissé.

C’est ce qu’on appelle de l’autoréalisation. Une hypothèse sans fondement objectif se révèle être vraie simplement parce que les gens y croient, et qu’en agissant en conséquence ils déclenchent sa réalisation.

L’auto réalisation appliquée à un marché financier.

Les marchés financiers sont les rois de l’auto réalisation. En particulier presque toute l’analyse technique est basée sur ce principe.

Imaginons qu’une paire soit dans une tendance haussière, mais se rapproche d’une résistance. Une telle résistance n’a pas en fait de valeur en soi ; elle ne va pas jeter un sort à la paire pour la forcer à effectuer un retournement de tendance pile à son niveau. Par contre, soyez assuré que si vous avez repéré cette résistance, d’autres traders l’ont vu également. Et ils vont adapter leur comportement par rapport à elle.

Les premiers seront probablement ceux qui ont acheté plus bas et sont dans le vert ; ils vont prendre une partie de leurs gains, et donc vendre cette paire pour clore leurs positions. Cela va la faire baisser un peu. Ensuite il y a tous ceux qui n’ont pas de position mais qui vont se positionner baissiers parce qu’ils voient la paire commencer à refluer à un niveau où ils ont reperé une résistance. Ils vont vendre et accentuer la pression baissière. La paire va donc encore accélérer  son mouvement. Si elle descend suffisamment,  elle va casser les stop loss des opérateurs qui sont encore positionnés vendeurs, ce qui va contribuer à la faire descendre de plus en plus vite.

Et le retournement s’est opéré. Mais tout a commencé par la clôture de positions acheteuses du fait même de l’existence de cette résistance. Nous sommes typiquement dans l’autoréalisation, et c’est un point qu’il faut bien garder à l’esprit : au forex les mouvements se déclenchent parce que les gens pensent qu’ils peuvent se déclencher, dans un phénomène autoréalisant sans cesse renouvelé.

Pour revenir à ma situation initiale, je me doute bien que personne ne va garder une position ouverte sur le forex pendant 20 ans. Mais je sais que si j’ai repéré ce niveau sur EURUSD d’autres l’ont vu aussi, et vont adapter leurs décisions de trading à sa supposée influence. Et c'est pour cela que même après 20 ans ce niveau peut rester pertinent.

image_pdfimage_print
Ce contenu a été publié dans Articles de blog, risque et gestion du risque. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *